SIRV
Société Internationale de Réhabilitation Vestibulaire

vestib.org le Site de la Rééducation Vestibulaire

La Névrite Vestibulaire : déficit vestibulaire unilatéral.

Anamnèse

 

Il s’agit d’un  déficit vestibulaire périphérique brusque, connu sous les termes de neuronite ou névrite vestibulaire qui se caractérise par la survenue brusque d'un grand vertige rotatoire, associant nausées, vomissements, une forte instabilité à la marche, voire l'installation d'une ataxie complète. Ce vertige s’aggrave au moindre changement de position de la tête.

 

Les premiers symptômes surviennent souvent quelques jours à quelques semaines après une infection virale banale des voies aérodigestives supérieures.

Le tableau clinique ne s'accompagne ni de signes auditifs, ni de signes neurologiques.

Les symptômes diminuent progressivement et disparaissent après quelques jours à quelques semaines.

 

Cliniquement

 

L'examen vestibulaire clinique et la vidéonystagmographie mettent en évidence un nystagmus spontané déficitaire, battant vers l'oreille saine. Dans la phase initiale du déficit, le nystagmus spontané correspond au degré III de la classification d'Alexander.

Il diminue progressivement d'intensité pour finalement disparaître après quelques jours à quelques semaines.

L'examen calorique montre une hyporéflexie ou une aréflexie vestibulaire du côté de l'oreille lésée.

Une évaluation de la fonction otolithique peut être réalisée par la mesure de la verticale subjective et celle du réflexe sacculocolique.

 

Étiopathologie

 

Elle semble correspondre à une atteinte inflammatoire du nerf vestibulaire.

Selon les travaux histopathologiques de Schuknecht et Kitamura, il y aurait une dégénérescence subtotale ou totale du nerf vestibulaire alors que les structures canalaires et utriculaires de l'oreille interne étaient normales.

L'origine virale (virus neurotropes de la famille herpès) est privilégiée, d'une part en raison du caractère souvent épidémique et récurrent de la symptomatologie.

Les déficits vestibulaires périphériques bilatéraux, avec audition normale, peuvent se manifester d'emblée des deux côtés ou de manière séquentielle.

Dans ce cas, le déficit atteint séparément chaque oreille l'une après l'autre, dans un laps de temps qui peut varier de plusieurs mois à plusieurs années.

Dans environ 50 % des cas, l'étiologie reste inconnue. Plusieurs facteurs étiologiques, tels que l'exposition à des substances neurotoxiques, les maladies immunologiques, systémiques (hypertension artérielle, diabète, hypothyroïdie) pourraient jouer un rôle dans la survenue d'une vestibulopathie d'emblée bilatérale.

 

PLAN DU SITE  |  MENTIONS LÉGALES  |  CONTACT  |  COPYRIGHT 2009 © SIRV