SIRV
Société Internationale de Réhabilitation Vestibulaire

vestib.org le Site de la Rééducation Vestibulaire

Nystagmus Otolithique et Cervico Oculaire

- Recherche de Nystagmus d'origine Otolithique (Bilan)

La recherche d'un nystagmus otolithique ("counter-rolling" des anglo-saxons) est l'étape suivante du protocole d'examen. Il s'agit de la seule manifestation, chez le sujet sain, de l'expression de la fonction utriculaire et sacculaire.

Il est recherché par l'inclinaison douce de 30° à 40°, dans un plan strictement frontal, de la tête vers l'épaule droite puis gauche. L'on observe, durant et au maintien de l'inclinaison, le mouvement des lobes oculaires. Nous conseillons au praticien de repérer une anomalie anatomique de l'iris, de la fixer et de suivre son mouvement durant tout le test. Il est classique de décrire à la contre-rotation oculaire compensatoire deux composantes :
• l'une cinétique qui a lieu durant le mouvement et qui correspond à la mise en jeu de la stimulation des canaux verticaux et des otolithes,
• l'autre statique qui est observée lors du maintien (durant 10 secondes au moins) de l'inclinaison. L'œil reste "contre-roté", cela rend compte de l'état de la fonction otolithique seule.

Le gain de ce réflexe est faible chez l'homme (0,1). Ce test peut être actuellement corrélé avec celui de la verticale subjective et surtout celui des potentiels évoqués otolithiques. Ce dernier étudie de façon objective le réflexe sacculo-collique. Il enregistre des réponses myogéniques au niveau des deux muscles sterno-cléido-mastoïdiens lors de la stimulation par des clicks sonores de durée brève et de forte intensité. Ce test permet de détecter objectivement un éventuel dysfonctionnement sacculaire (C. de Waele).

- Recherche du Nystagmus Cervico-Oculaire (Bilan)

C'est une étape supplémentaire dans le protocole. Ce test consiste à maintenir immobile la tête du sujet tout en faisant tourner le fauteuil vers droite puis vers la gauche. Chez le sujet normal, aucune réponse nystagmique n'est notée. Il ne peut être observé un nystagmus que chez le sujet aréflexique bilatéral (Sémont et al.). La réponse obtenue est alors toujours de sens anti-compensatoire.

PLAN DU SITE  |  MENTIONS LÉGALES  |  CONTACT  |  COPYRIGHT 2009 © SIRV